Appel au report de la mise à la retraite des sages femmes concernées (Syndicat)

ALGER - La présidente de l’Union nationale des sages-femmes Akila Guerrouche a appelé mardi à Alger les autorités publiques à reporter la mise à la retraite des sages femmes concernées (en âge de retraite) pour éviter un déséquilibre de l’effectif sur le territoire national.

Dans une déclaration à l’APS en marge de la célébration de la journée internationale de la sage-femme (6 mai), Mme Guerrouche a indiqué que la sortie de la première promotion de sages femmes du nouveau système de formation est prévue en 2016 soulignant que le licenciement d’un nombre important de sages femmes en âge de retraite engendrera un déséquilibre de l’effectif sur le territoire national.

Elle a également plaidé pour la réintégration des sages femmes dégradées et licenciées et la régularisation de leur situation administrative.

Vu le rôle joué par la sage femme dans la prise en charge de la maternité sans risques et du planning familial pour maîtriser le développement économique de notre pays à travers la prise en charge de la santé de la femme qui reste un indicateur d’évaluation du développement, Elle a réitéré son appel pour la reconnaissance du rôle de la sage-femme en tant que maillon incontournable dans toutes les politiques de santé à l’instar des dentistes, des pharmaciens et des vétérinaires.

Elle a également appelé à confier la gestion de ce corps à la direction des corps médicaux conformément à l’ordonnance 06/03 portant statut général de la fonction publique et à l’application de l’article 80 portant organisation de la carrière de la sage femme.

Elle a déploré enfin la non implication des sages femmes par le ministère aux décisions relatives à ce corps en dépit de leur rôle dans la société et dans la réussite des plans de la santé publique.

APS Mardi, 05 Mai 2015 17:08