Blida : ouverture de 184 postes en formation paramédicale

BLIDA - Quelque 184 nouvelles places pédagogiques de formation dans différentes spécialités seront assurées, durant la rentrée 2015-2016, au niveau de l’Institut national supérieur de formation paramédicale de Blida, a-t-on appris, jeudi, de son directeur.

Ces nouvelles offres pédagogiques se répartissent à raison de 149 postes dans la formation paramédicale, 80 dans la formation d’infirmiers de santé publique, 30 dans la formation de laborantin de santé publique, et 30 dans la formation de radiologues, parallèlement à 25 postes pour la formation de sages-femmes, et une dizaine pour la formation d’assistants médicaux et sociaux de santé publique, a indiqué, Hilali Mohamed.

Le même responsable a souligné, lors d’un point de presse, que ces postes sont destinés aux détenteurs du baccalauréat, filières sciences expérimentales, et mathématiques et techniques, ainsi que les bacheliers des filières littérature et philosophie, littérature et langues étrangères, littérature et sciences humaines, et gestion et économie concernant la formation d’assistant médical et social.

Il a signalé la poursuite des inscriptions jusqu’au 8 septembre courant, date de clôture de l’opération, qui sera suivie par celle de la sélection des inscrits, se basant sur le classement des moyennes, puis l’annonce des listes des candidats reçus au niveau des wilayas de Tipasa, Djelfa et Blida, relevant du même institut.

Une fois leur formation achevée, trois(3) années pour les paramédicaux, et cinq (5) années pour les sages-femmes, les concernés recevront des diplômes les qualifiant à exercer la profession dans laquelle ils ont été formés, dans les secteurs privé et public.

La première sortie de promotion (en licence) de cet Institut national a été enregistrée, durant l’année 2014-2015. Elle a englobé 145 paramédicaux des wilayas de Blida, Tipasa, et Ain Defla, dont 94 relevant de Blida et sont, actuellement, en attente d’être affectés à leurs postes respectifs au niveau d’établissements de santé, a fait savoir M. Hilali.

Il a, néanmoins, souligné la persistance, à ce jour, du problème d’hébergement des étudiants, suite au transfert de l’institut vers son nouveau siège à Beni Mered, alors que l’internat est maintenu au niveau de l’hôpital Brahim Tirichine (ex- siège de l’institut). "Un problème qui accable les étudiants, notamment en ce qui concerne la restauration", est-il déploré.

L’Institut national supérieur de formation paramédicale de Blida assure une formation paramédicale pour les étudiants des wilayas de Blida, Tipasa, et Ain Defla. Il fait partie des 38 établissements similaires, recensés à l’échelle nationale.

aps jeudi, 03 septembre 2015 17:28