Boudiaf met l’accent sur la formation paramédicale pour combler le déficit actuel

EL-BAYADH - Le ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, a mis l’accent, mercredi à El-Bayadh, sur la formation paramédicale pour combler le déficit accusé en la matière dans cette wilaya.

S’exprimant lors de la visite du Centre d’hémodialyse de la commune de Bouâlem, le ministre a appelé à l’encouragement de la formation des gens de la région dans le paramédical, dans le but, à la fois, de combler le déficit en ce type de personnel de la santé et d’assurer leur stabilité dans leur région.

Concernant l’intégration des personnels recrutés dans le cadre du pré-emploi ainsi que des contractuels, M. Boudiaf a indiqué que son département ministériel se penche sur la question et que la régularisation de leur situation sera finalisée d’ici à trois ans, ajoutant que des instructions ont été données pour que la priorité soit accordée à cette catégorie dans les différents concours de recrutement.

L’accompagnement systématique du poste de formation, dans le secteur, d’un poste budgétaire, dès la fin du cycle de formation, a été affirmée par le ministre qui a assuré, par ailleurs, de la disposition de l’Etat à se désister du logement de fonction en faveur du praticien spécialiste, si ce dernier s’engage à s’installer localement, au terme de l’accomplissement du service civil.

Lors de sa visite de travail, d’une journée, dans la wilaya d’El-Bayadh, M. Boudiaf a inspecté le chantier d’un hôpital de 60 lits à Bouâlem, où un exposé exhaustif lui a été présenté sur les opérations dont a bénéficié le secteur dans la wilaya, au titre du dernier programme quinquennal, et totalisant un volume de 3,64 milliard DA pour 19 projets.

A ce propos, le ministre a insisté sur le lancement, avant la fin de l’année en cours, des différents projets retenus dans ce programme à travers le territoire national, afin d’entamer l’exécution des opérations du prochain programme quinquennal.

Le chantier de l’école de formation paramédicale d’El-Bayadh, d’une capacité de 300 places pédagogiques et dotée d’un internat de 150 lits, a été l’autre point de visite du ministre qui y a souligné la nécessité de hâter la formation des encadreurs, en prévision de l’ouverture de cet établissement devant être réceptionné avant la fin de l’année en cours.

La délégation ministérielle a, en outre, inspecté le chantier d’une annexe de l’institut Pasteur d’Alger, couvrant une superficie de 1.400 m2, dont le taux d’avancement est de 85 % et pour lequel une proposition a été formulée par les autorités locales en vue de le reconvertir en centre anticancer.

M. Boudiaf a indiqué, à ce propos, qu’une commission d’experts sera dépêchée la semaine prochaine sur place pour inspecter la structure, avant de prendre une décision sur la question.

A l’établissement public hospitalier "Mohamed Boudiaf", à El-Bayadh, le ministre a visité le service de chimiothérapie, qui a ouvert ses portes en juin dernier et qui a soulagé les malades des désagréments des déplacements vers d’autres wilayas, pour ce type de prestations médicales.

Sur site, M. Boudiaf a annoncé la dotation de l’hôpital d’un nouveau scanner, ainsi que d’un centre d’hémodialyse à réaliser pour remplacer l’actuel service, implanté au niveau du même hôpital.

Le ministre a, par ailleurs, rencontré des membres du staff médical cubain, affectée dernièrement dans la wilaya, qui lui ont fait part de leur satisfaction quant aux "bonnes conditions de travail offertes" localement.

Présidant une rencontre avec les cadres de son secteur, en présence des représentants de la société civile, le ministre a révélé le projet de révision de la carte sanitaire à l’échelle nationale, à l’effet d’améliorer les prestations de santé offertes au citoyen, appelant, au passage, à changer les mentalités des gestionnaires du secteur et à veiller au bon accueil des malades.

M. Boudiaf a aussi fait part de la disponibilité, et en quantités suffisantes, du médicament, ainsi que de l’assainissement total des dettes du secteur vis-à-vis de l’ensemble de ses partenaires.

Le ministre a clôturé sa visite de travail dans la wilaya par l’inspection de l’établissement public hospitalier de la commune de Bougtob, où il a annoncé l’inscription prochaine d’un projet de réalisation d’un hôpital au niveau de cette collectivité, afin d’améliorer les prestations sanitaires dans la région et atténuer la pression sur l’actuel hôpital.

APS Mercredi, 29 Octobre 2014 20:20