Cérémonie de sortie de la 2e promotion de paramédicaux à Annaba

ANNABA - Les ministres de Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, et de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, respectivement, Abdelmalek Boudiaf et Taher Hadjar ont présidé mercredi à Annaba la cérémonie de sortie de la 2ème promotion de paramédicaux, détenteurs de licence professionnelle.

S’exprimant au cours de cette cérémonie à laquelle ont assisté les lauréats de la promotion venus des différentes wilayas du pays accompagnés de leurs familles, M. Boudiaf a indiqué que "les structures sanitaires du pays seront d’ici à 2019 couvertes, conformément aux standards internationaux, par des cadres et agents paramédicaux".

Les efforts déployés par l’Etat en matière de formation paramédicale contribueront à la promotion du système sanitaire national sur les plans de la gestion, de l’organisation et de l’amélioration du service assuré aux malades, a considéré M. Boudiaf.

Ce qui a été réalisé ces dernières années dans ce domaine, en matière de formation notamment est "sans précédent", a encore considéré le ministre, précisant que la promotion (2016) comprend 9.113 paramédicaux et aides-soignants, alors que celle de l’année prochaine (2017) devra renforcer les structures de la santé par 12.000 cadres et agents paramédicaux.

Le ministre qui est revenu sur les ‘‘fruits’’ des réformes en cours dans les différents secteurs, a indiqué que l’objectif ‘‘suprême’’ des réformes que connait le secteur de la Santé était de ‘‘promouvoir le système sanitaire national en assurant une meilleure prise en charge des malades à travers une exploitation rationnelle des ressources humaines et matérielles’’.

De son côté le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique qui a mis l’accent sur les efforts de formation en cours dans le secteur de la Santé, a indiqué que son secteur demeurera un partenaire dans les différents programmes et opérations de formation.

Dans ce contexte, le ministre a indiqué que la coordination était en cours entre les secteurs de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière et de l’Enseignement supérieur et la recherche scientifique pour trouver une formule consensuelle permettant la création de diplômes en rapport avec la formation paramédicale.

Les ministres, après avoir honoré les lauréats de cette promotion -baptisée au nom du défunt Mohamed Bounib Sandid- formés dans les différents instituts et écoles de formation du pays, se sont rendus au Centre anti cancer (CAC) d’Annaba, où ils se sont enquis des conditions de prise en charge des malades dans cette structure sanitaire.

APS LE 03/08/2016