Des praticiens cubains pour pallier le déficit en gynécologues à Laghouat

LAGHOUAT - Le secteur de la santé dans la wilaya de Laghouat accueillera prochainement des praticiens cubains pour combler le manque de gynécologues, enregistré essentiellement dans les communes reculées, a-t-on appris jeudi auprès des services de la wilaya.

Inscrite dans le cadre de conventions de coopération entre l’Algérie et Cuba, l’opération concernera dans sa première phase les communes de Gueltat Sidi-Saâd, El-Ghicha, Ain Sidi-Ali et El-Beida, avant d’être élargie à d’autres communes de la wilaya, a-t-on précisé.

L’opération a été retenue suite à un constat qui a fait ressortir une large couverture en spécialistes au niveau des établissements publics hospitaliers du chef-lieu de la wilaya et d’Aflou, au moment où les communes éloignées souffrent d’un grand déficit en spécialistes, a-t-on soutenu.

Par ailleurs, les 22 services qui forment l’établissement public hospitalier ‘‘H’mida Benadjila’’ de Laghouat ont été transformés en services Hospitalo-universitaire pour constituer le futur (CHU) inscrit dernièrement pour la wilaya, avec ceux de Bechar et Ouargla, selon la même source.

Dans cette perspective, les préparations sont en cours pour attirer les praticiens devant encadrer ce futur CHU, sachant qu’un concours, à cet effet, est prévu en décembre prochain, ont ajouté les services de la wilaya.

Pour améliorer les prestations médicales, la wilaya de Laghouat a été renforcée, depuis l’année 2012, par un apport de près de 90 praticiens, de diverses spécialités, venus des quatre coins du pays.

Onze nouvelles pharmacies ont également été ouvertes au niveau des communes de Laghouat, Aflou, Hassi-R’mel et Tadjemout, selon la direction de la santé, de la population et de la réforme hospitalière (DSPRH). (APS) jeudi 19 septembre 2013 11 : 23