L’Algérie est l’un des premiers pays à entériner la Convention-Cadre de lutte antitabac

ALGER- Le ministre de la Santé, de la Population et la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf a affirmé lundi à Alger que l’Algérie était l’un des premiers pays à avoir entériné la Convention-Cadre de lutte antitabac (CCLAT) de l’Organisation mondiale de la santé (OMS

L’Algérie est l’un des premiers pays à avoir entériné en 2006 la CCLAT de l’OMS, qu’elle a intégré dans sa législation nationale, a précisé le ministre à l’ouverture de la réunion préparatoire de la Conférence des Parties à la CCLAT, qui se tiendra du 7 au 12 novembre à New Delhi en Inde.

Cette volonté politique a été confortée par un financement adéquat, à travers la mise en place d’un mécanisme novateur qui s’appuie sur la taxe sur le tabac, destinée à la lutte antitabac et les épidémies.

Cette approche multisectorielle a fait l’objet d’une décision du Premier ministre "pour assurer à ce choix stratégique l’appui juridique et la force nécessaire pour une mise en oeuvre rigoureuse et soutenue des mesures de lutte antitabac et la garantie de leur continuité en Algérie", a précisé M. Boudiaf.

L’Algérie a placé la lutte antitabac parmi ses priorités, car elle est le principal volet de son plan stratégique intégré de lutte contre les maladies non transmissibles (2015-2019) et le plan national de lutte contre le cancer, pour la même période.

Quelque 150 représentants de 47 pays africains prennent part cette réunion préparatoire de deux jours qu’abrite Alger. L’ordre du jour porte sur le taux d’application de la CCLAT et du protocole de lutte contre le commerce illicite du tabac dans les pays africains, outre le renforcement de la coordination de l’Assemblée générale de l’OMS et la Conférence des Parties de la CCLAT, prévue à New Delhi.

Lutte antitabac : 43 pays africains ont adopté la CCLAT (OMS)

Le représentant permanent de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) Bah Keita a indiqué lundi à Alger que 43 pays africains ont ratifié la convention cadre de l’OMS pour la lutte antitabac.

43 pays d’Afrique ont ratifié la convention cadre de l’OMS pour la lutte antitabac (CCLAT), a fait savoir Pr Keita dans une allocution à l’occasion de la réunion régionale préparatoire à la conférence des Etats parties prévue du 7 au 12 novembre à New Delhi.

Le responsable a précisé que 8 parmi ces pays ont ratifié le protocole pour éliminer le commerce illicite des produits du tabac et 4 autres ont mis en place des programmes de prévention.

Ces pays ont promulgué des lois prohibant la publicité des produits du tabac pour renforcer la mise en œuvre de la convention cadre pour la lutte antitabac comme clef de voûte pour garantir le développement durable, a-t-il ajouté.

Le représentant de l’OMS s’est félicité de la ratification, par la majorité des pays du monde de la CCLAT qui revêt une importance capitale pour la santé publique mettant en garde contre l’industrie du tabac en Afrique. Il a rappelé la détermination des pays du continent à combattre ce phénomène.

Le bureau de l’OMS pour l’Afrique intensifie ses efforts pour apporter l’aide nécessaire au continent pour qu’il se dote des capacités requises afin qu’il puisse faire face aux risques de tabagisme et en inverser la situation épidémiologique, a soutenu Pr Keita mettant en avant l’aide apportée aux pays africains pour l’élaboration de législations rigoureuses contre le tabagisme, l’augmentation des taxes sur le tabac et la mise en place d’une coordination nationale et un système de suivi et d’évaluation des données sur le fléau du tabagisme.

Il a estimé que la participation des pays africains à la conférence des Etats parties à la CCLAT sera une opportunité pour un échange d’expériences et de pratiques pour pouvoir relever les défis qui se posent à ces pays les appelant à harmoniser leurs positions pour la recherche d’un soutien mondial.

APS Lundi, 10 Octobre 2016 12:29