L’OAREC plaide pour une forte adhésion aux efforts de lutte contre le cancer en Afrique

RABATLes participants à la 10ème Conférence de l’Organisation africaine pour la recherche et l’enseignement sur le cancer (OAREC) ont appelé lors de la clôture des travaux, dimanche à Marrakech, les décideurs politiques et les différents acteurs des sociétés africaines à participer aux efforts de lutte contre le cancer en Afrique.

Les participants à la conférence, organisée du 18 au 22 novembre, sous le thème "La feuille de route vers le contrôle du Cancer en Afrique", ont souligné l’importance de réaliser des études et des approches scientifiques approfondies pour le suivi des différents types de cancer, et ce à travers l’implication de nutritionnistes et de spécialistes en oncologie.

Ils ont, en outre, plaidé pour la sensibilisation au dépistage précoce, l’amélioration de la prise en charge des malades, et une coopération constructive entre les médecins des pays en voie de développement et ceux des pays africains pour faire face à cette maladie.

La rencontre a constitué une occasion pour échanger les expériences et les expertises entre les spécialistes africains et internationaux en matière de lutte contre le cancer et contribuer à trouver des solutions innovantes et présenter des réponses pratiques aux différentes problématiques se rapportant à la lutte contre le cancer.

Les intervenants ont débattu des différentes questions relatives au cancer et proposé des solutions pour réduire l’impact cette maladie sur le continent africain.

Dans une déclaration à la presse, en marge de la conférence, le président de l’OAREC, Ahmed Zouaoui, a affirmé que le continent africain disposait de moyens matériels et de ressources humaines, mais nécessitait, toutefois, la mise en place de stratégies scientifiques sur la lutte contre le cancer.

"Le nombre de personnes atteintes du cancer en Afrique passera à 1,4 million de personnes chaque année à l’horizon 2030", a indiqué l’OAREC qui relève de l’OMS.

APS Lundi, 23 Novembre 2015 12:43