L’année 2016, un tournant majeur au titre des réformes du système national de santé

ANNABA - L’année 2016 constituera un "tournant majeur" au titre des réformes "profondes et structurantes" que connaitra le système national de santé, a affirmé le ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, samedi à Annaba.

Cette nouvelle étape impliquera une "véritable révolution" dans le domaine de l’offre de soins, de la gestion des établissements et de l’allocation des ressources sur la base de critères basés sur des objectifs clairs et une vision prospective de la santé, a indiqué le ministre en ouverture d’un séminaire régional d’évaluation du système de santé qui a réuni des cadres centraux et des gestionnaires des secteurs et des établissements sanitaires des wilayas du Nord-est du pays.

La phase de "pédagogie et de sensibilisation" est terminée et tous les acteurs du secteur, quel que soit leur niveau de responsabilité, doivent aujourd’hui s’imprégner des nouvelles orientations pour traiter les déséquilibres enregistrés sur les plans de l’organisation et de la gestion, a soutenu M. Boudiaf.

Les objectifs de cette nouvelle étape sont d’unifier la méthode de travail, de réhabiliter les principes de discipline et de libérer les initiatives des staffs de gestion afin de s’adapter aux besoins effectifs de la santé, a souligné le ministre.

Il a rappelé, à ce propos, la nécessité de mettre en place des réseaux intégrés pour la prise en charge des besoins en santé, de poursuivre l’opération d’externalisation des consultations spécialisées dans les polycliniques, de réhabiliter le principe de pyramide des soins, de réhabiliter toutes les fonctions dévolues aux bureaux des entrées et de numériser les prestations des établissements sanitaires.

Le ministre a annoncé "l’ouverture de chantiers" pour renforcer les programmes de santé, notamment ceux relatifs à la santé de la mère et de l’enfant, et pour relever le défi de "l’équilibre dans la couverture sanitaire".

M. Boudiaf, saluant les résultats enregistrés en matière de promotion de l’acte sanitaire et d’atténuation des disparités dans la couverture sanitaire à travers le territoire national, a rappelé que 2015 a connu la constitution de 365 équipes médicales ambulantes et l’exécution de 420.000 actes médicaux en zones reculées, en plus de la généralisation des soins à domicile et la réalisation de 2.000 interventions chirurgicales et de 22.000 consultations spécialisées dans le Sud du pays.

Les participants ont suivi, durant la première journée de la rencontre, des communications sur la situation de la santé de la mère et du nouveau-né, sur l’évaluation de la prévention sanitaire et sur le processus des réformes.

Les directeurs de la santé des wilayas présentes devront brosser, au cours de cette rencontre, un tableau "clair" sur la mise en œuvre des orientations en matière de promotion des prestations sanitaires et d’évaluation des activités des établissements de santé privés.

Le ministre qui effectue une visite de deux jours dans la wilaya d’Annaba inspectera, dimanche, plusieurs services du centre hospitalo-universitaire (CHU) de la ville.

Aps Samedi, 07 Novembre 2015 18:19