La wilaya de Biskra

La wilaya de Biskra est la capitale des Monts du Zab (Zibans). Elle est surnommée la reine des Zibans (Arrous-ezzibane en arabe) et la porte du désert, elle se situe à une altitude de 87 m au niveau de la mer. Ce qui fait d’elle une des villes les plus basses d’Algérie située à 115 km au sud-ouest de Batna, à 222 km au nord de Touggourt et 400 km environ au sud-est d’Alger.Le climat de la wilaya est de tpye saharien sec, la pluviométrie est de 120 150 mm/an. La température moyenne est de 20,8 degrés C°.

Biskra est connue durant la période romaine sous l’appellation de Vescera signifiant escale ou carrefour d’échanges commerciaux. Puis cette dénomination évolue au gré des périodes et des circonstances en oued el Qadr, en référence à l’actuel oued zarzour, Biskra demeure ce symbole éternel qui la rattache à la région des zibans, signifiant en berbère les oasis.

- Organisation administrative  :

La wilaya de Biskra est wilaya depuis le découpage administratif de 1974, organisée administrativement de 12 Dairas et 33 commune d’une superficie de 20 986 Km2 avec une population de 772 746 habitants.

Dairas  : Biskra, Djamourah, El-Kantara, M’chounech, Sidi-Okba, Zeribet El-Oued, Ourlel, Tolga, Ouled Djellal, Sidi Khaled, Foughala, Loutaya.

Communes :Ain Naga, Ain Zaatout, Biskra, Bordj Ben Azzouz, Bouchagnoune, Branis, Chetma, Djemourah, Doucen, El Feidh, El Ghrous, El Hadjeb, El Haouch, El Kantara, El Mizaraa, El Outaya, Foughala, Khenget Sidi Nadji, Lichana, Lioua, M’Chounech, Mekhadma, M’Lili, Oule Djellal, Ouled Harkat, Ouled Rahma, Ouled Sassi Oumache, Ourlal, Sidi Khaled, Sidi Okba, Tolga et Zeribet El Oued.

- La wilaya dispose de d’importantes ressources minères utiles aux matériaux de construction et dispose notament d’une zone industrielle et de plusieurs zones d’ativités telles que l’imprimerie,les textiles, la minoterie, les cables électriques, le papier et la menuiserie.

- Ressources hydrauliques : La wilaya de Biskra dispose de deux barrages fontaine de la gazelle à Loutaya et Fou El-Gharza à sidi Okba ,8150 forages et 4 544 puis d’eau, ce qui permet d’irriguer 104 000 Ha parmi une superficie de 185 473 ha de terre agricole utile.

L’activité économique de la wilaya est surtout axée sur l’agriculture avecr la culture des dattes :

- La Production végétale  :

* La wilaya est à vocation agricole dont la principale culture est la phoeniticulture (culture du palmier), la variété deglet nour est de renommée mondiale connu à la région de Tolga.Le nombre de palmiers dattiers dans la wilaya est de 4 213 332 dont 2 585 257 deglet nour.

* Le maraichage  : la culture des légumes sue une sperficie de 15 325 ha dont 3 100 ha concerne la plasticulture (culture sous serre) pour les légumes (tomate, piment, poivron, aubergine et courgette).

* Les céréales : une superficie importante de 26 000 ha avec une
production remarquable.

* L’arboriculture  :- à pépins et à noyaux : 5 400 ha

- Oléiculture : 3 600 ha

- La Production animale  : Vu les caractéristiques agro-pastorales la wilaya dispose d’un chaptel important à savoir :

* Le chaptel ovin : 852 300 têtes dont la race ovine d’Ouled Djellal
est de renommée mondiale.

* Le chaptel Caprin : 222 100 têtes

* Le chaptel bovin : 3 894 têtes

* Le chaptel Camelin : 3 000 têtes

* L’aviculture chère : Poules pour consommation : 596 648 unités

* L’aviculture ponte : poules pondeuses 136 846 unités

* L’apiculture : 7735 ruches pleines

- L’éducation : La wilaya dispose de :

* 23 838 places pédagogiques dont 15 000 lits d’hebergement pour l’enseignement supérieur .

* 345 écoles primaires , 100 CEM et 40 lycés

* 12 Centres de formation profesionnelle , 1 INSFS et 4 annexesx CFPA.

* 1 annexe de l’école régionale des beaux art de batna .

- La santé :La wilaya dispose de 6 ôpitaux, 9 EPSP ,39 polycliniques et 120 salles de soins et 1 unité d’encologie.

- Routes : La wilaya dispose d’un réseau routier dense composé de 550 km de routes nationales, 482 Km de chemins de wilaya et 1 157 Km de chemins communaux.

- Tourisme  : Les potentialités touristiques et artisanales importantes de la région appellent à une valorisation de ce patrimoine permettant la création d’emplois conséquents.