Le certificat de reconnaissance international dans la recherche clinique décerné à des cardiologues algériens

ALGER - Un certificat de reconnaissance international dans le domaine de la recherche clinique sur l’infarctus du myocarde, destiné aux cardiologues algériens, a été remis lundi au ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf.

La recherche supervisée par le groupe "Clinica", agréée par le ministère de la Santé, a été réalisée avec la participation de 15 pays de l’Europe occidentale, du Canada et de l’Australie, ainsi que l’Algérie, seul pays de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA).

Le certificat a été remis par les laboratoires "Astra Zeneca" aux cardiologues algériens qui ont participé à des recherches cliniques sur le suivi de malades ayant été victimes d’un infarctus du myocarde et ayant bénéficié d’un traitement.

La remise d’un tel certificat à des spécialistes algériens se veut une reconnaissance du travail rigoureux qu’ils ont accompli et de leur respect des normes internationales en matière de recherches cliniques. Le ministre a salué le travail réalisé par ces spécialistes, appelant à encourager la recherche scientifique.

Pour leur part, les cardiologues qui ont assisté à la cérémonie de remise du certificat, ont estimé que cette reconnaissance contribuera à encourager la recherche scientifique sur les cardiopathies qui viennent en tête des maladies chroniques mortelles en Algérie.

Le directeur des laboratoires "Astra Zeneca" à Alger, Habib Bennacer a salué le travail réalisé par les compétences algériennes et leur disposition à consentir davantage d’efforts dans ce domaine. (APS) mardi 24 décembre 2013 09 : 27