Le ministère de la santé maintiendra sa stratégie qui donne ses fruits

SIDI BEL-ABBES - Le ministère de la Santé maintiendra sa stratégie qui donne ses fruits, a affirmé lundi à Sidi Bel-Abbes le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf.

La politique adoptée actuellement par le ministère, qui consiste notamment à déployer les spécialités médicales dispensées dans les hôpitaux vers les établissements sanitaires de proximité, à créer des cliniques mobiles et à établir des jumelages entres les structures de santé, "commence à donner des résultats probants", a assuré le ministre dans un point de presse en marge de sa visite dans la wilaya.

M. Boudiaf a valorisé l’expérience "réussie" des cliniques mobiles dans la wilaya de Sidi Bel-Abbes qui dispose de deux unités de ce genre qui ont parcouru 5.000 km à travers les villages et douars de la wilaya pour dépister les pathologies, effectuer des auscultations, suivre le femme enceinte, prendre en charge des soins bucco-dentaires, entre autres.

Le ministre a également salué la participation de spécialistes des établissements publics hospitaliers (EPH) de Sidi Bel-Abbes à des missions médicales dans d’autres wilayas telles que Tissemsilt contribuant ainsi à des opérations chirurgicales "compliquées" dans plusieurs spécialités.

Au passage, M. Boudiaf a réitéré son soutien aux greffes d’organes pratiquées au Centre hospitalo-universitaire (CHU) de Sidi Bel-Abbes et à l’hôpital de Sidi Djillali, dont la transplantation d’implants cochléaires et de cornées aux enfants malentendants et malvoyants.

D’autre part, le ministre a insisté sur la livraison, avant la fin de l’année en cours, d’un centre anti-cancer, en cours de réalisation au chef-lieu de wilaya, et dont les travaux ont atteint un taux d’avancement de 79 %, afin de l’exploiter au profit des malades de la région et des wilayas limitrophes.

En outre, il a mis l’accent sur la livraison de l’hôpital de 60 lits de la daïra de Ras El Ma en octobre prochain. Les travaux de concrétisation de ce projet, pour lequel une enveloppe de 867 millions DA a été consacrée, ont atteint un taux d’avancement de 85 %. Une fois opérationnel, cet hôpital contribuera à épargner aux malades de la partie-sud de la wilaya de longs et contraignants déplacements, tout comme ceux de la commune de Tabia où le taux de réalisation d’un hôpital de 60 lits est à 40 %.

La visite du ministre de la Santé dans la wilaya a été marquée par l’inspection, au CHU de Sidi Bel-Abbes, du service des urgences médicochirugicales qui a bénéficié d’une opération de réhabilitation et de mise à niveau dotée d’une enveloppe de 35 millions DA.

M. Boudiaf s’est également enquis de l’état d’avancement des travaux au niveau du service de cardiologie qui fait l’objet d’une vaste opération de réfection d’un coût de 7,8 millions DA et la nouvelle clinique Ould Kablia dans la commune de Sidi Djillali.

APS Mardi, 12 Mai 2015 09:58