Le ministre de la Santé souligne le rôle des associations caritatives dans le soutien des malades

BLIDA - Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, a souligné, mercredi à Blida, le rôle des associations dans le soutien des malades atteints de cancer et le soulagement de leurs souffrances.

"L’Algérie a un besoin pressant de milliers d’associations caritatives actives", a indiqué M. Boudiaf, en marge de l’ inauguration du foyer d’accueil des cancéreux et de leurs familles (Dar El Ihssane), géré par l’association El Badr d’aide aux cancereux, réaffirmant l’engagement de la tutelle à "offrir toute l’aide et les encouragements nécessaires à ces associations".

Il a proposé, à cet égard, l’affectation d’un espace, dans les hôpitaux, au profit des associations, afin de leur permettre, a t-il dit, d’accomplir leur mission, notamment dans l’orientation ou la sensibilisation des malades.

Le ministre de la Santé a annoncé l’organisation "prochainement", d’une journée d’étude nationale, qui réunira toutes les associations, à l’échelle nationale, "aux fins d’examiner ensemble leurs besoins et les moyens de les soutenir".

Inspectant les différents blocs du foyer "Dar El Ihssane", dont la capacité d’accueil est de 45 lits, en plus de la disponibilité de toutes les commodités assurant une prise en charge psychologique et sociale du malade, le ministre a salué l’ initiative de l’association El Badr et l’abnégation des personnes ayant oeuvré à sa concrétisation.

D’autre part, M. Boudiaf a révélé l’existence d’une réflexion pour la réalisation d’un hôpital pédiatrique national, au titre du programme de développement du ministère de tutelle.

"Une réflexion est en cours pour la réalisation d’un hôpital pédiatrique national, qui sera destiné non seulement aux enfants cancéreux, mais aussi à la prise en charge d’autres maladies »a souligné le ministre, ajoutant que le "lieu d’implantation de ce projet n’a pas encore été fixé".

M .Boudiaf a, par ailleurs, assuré que la grippe sévissant actuellement et ayant causé, à jusque-là, le décès de nombreuses personnes "est une grippe saisonnière normale, qui n’a aucune relation avec la grippe porcine, ou autre".

Rassurant les citoyens quant à la disponibilité du vaccin de la grippe saisonnière, au niveau des pharmacies et des hôpitaux, il a fait part d’une "prolongation de la période de vaccination jusqu’à fin mars prochain, notamment pour les enfants, les personnes âgées et les malades chroniques". aps