Les établissements publics de santé appelés à présenter leurs projets

ALGER - Tous les établissements publics de santé sont appelés à présenter leurs projets dans la perspective d’une meilleure gestion et d’une prise en charge plus adéquate du malade, a indiqué lundi à Alger le responsable de la mise en œuvre de ce dossier au niveau du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mohamed Talhi.

"Il s’agit d’une exigence du ministre de la Santé lui-même et qui suppose que chaque structure publique de santé présente un projet d’établissement où sont spécifiés les orientations et développements futurs en matière médicale, de soins infirmiers et de climat social", a expliqué à l’APS M. Talhi en marge d’une rencontre d’information et d’explication de ce dossier.

Le projet en question devra ainsi englober "tout ce qui a trait à la bonne prise en charge du malade qui demeure au centre des préoccupations de la tutelle", a ajouté le même responsable, notant que le document attendu s’étalera sur une période allant de 3 à 5 ans de gestion des structures concernées.

Jusque-là, les établissements hospitaliers ne disposaient pas de projets à même de leur permettre une meilleure "efficience" en matière de gestion mais se géraient "chacun à sa manière", a expliqué M. Talhi, notant "l’impact positif" qu’une telle démarche ne manquera pas de susciter dès sa mise en œuvre à l’échelle nationale.

"Nous aurons un plan de développement de ces établissements plus codifié et plus uniformisé, ce qui signifie une meilleure organisation de ces derniers et par conséquent, une prise en charge plus efficace des attentes du malade", a-t-il encore expliqué, soulignant, à ce propos, l’importance de la "complémentarité" et "coordination" "entre les différentes structures sanitaires.

"Nous ne pouvons plus demander au malade de se démener ailleurs tout seul s’il ne trouve pas la prise en charge adéquate dans une structure donnée. C’est au personnel de cette dernière de l’orienter comme il se doit vers une autre pour qu’il ne soit pas livré à lui-même", a indiqué M. Talhi.

La rencontre d’aujourd’hui est la première du genre s’agissant de la wilaya d’Alger et a concerné les gestionnaires et autre personnel des établissements publics hospitaliers (EPH), a expliqué le même responsable.

Elle sera suivie d’une autre similaire, demain mardi, et réunira les gestionnaires ainsi que les corps médical et paramédical des établissements publics de santé spécialisés (EPSP).

S’inscrivant dans le cadre d’une série de réunions devant concerner l’ensemble des structures publiques de santé à travers les 48 wilayas du pays, elle a permis aux gestionnaires des EPH de Kouba et d’El-Harrach de présenter une esquisse de leurs projets respectifs et ayant été soumis à une évaluation et des correctifs en perspective des projets à venir.

Outre les EPH et les EPSP, les établissements publics spécialisés (EPS) sont également concernés par la mise en œuvre du projet d’établissement, dont la phase d’information et d’explication devra aboutir d’ici la fin de l’année en cours, a fait savoir M. Talhi.

APS lundi, 20 juillet 2015 16:44