Les faces cachées du diabète au centre d’une action de sensibilisation à Constantine

CONSTANTINE - La gravité du diabète et de ses complications est au centre d’une action de sensibilisation organisée, jeudi à Constantine, sous un chapiteau géant, à l’initiative de l’association locale des diabétiques "Nahla", en partenariat avec un laboratoire international.

La présidente de "Nahla", Ouarda Bensegueni-Zebiri, a souligné au cours de cette opération intitulée "Les faces cachées du diabète" l’importance d’un dépistage régulier des complications de cette affection dont la prévalence est de l’ordre de 7,54 % en Algérie.

Les actions de prévention, d’information et de sensibilisation doivent être "le devoir de tout un chacun" pour freiner la gravité et l’évolution du diabète qui compte parmi les principales causes de maladies cardiovasculaires, de cécité, d’insuffisance rénale et d’amputation des membres inférieurs, a estimé de son côté Mlle Habiba Ksili, chargée de la communication du laboratoire pharmaceutique étranger, co-initiateur de cette campagne.

Une équipe composée d’un diabétologue, d’un endocrinologue et d’un médecin interniste a été mobilisée pour faire des consultations personnalisées, examiner, effectuer des prélèvements et établir des diagnostiques de dépistage d’éventuels cas positifs, sur place, au profit du grand public, venu en grand nombre se faire ausculter gracieusement.

L’initiative "Les faces cachées du diabète" a été marquée par des expériences, sous forme de jeux, dévoilant ce côté "invisible" de la maladie par le truchement de mises en situations réelles telles que la simulation d’hypoesthésie ou perte de la sensibilité, et d’effets de l’obésité et de vertige. (APS) vendredi 22 novembre 2013 11 : 10