Les gestionnaires et professionnels de la santé appelés à améliorer le service public

SIDI BEL ABBES - Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, a mis l’accent jeudi à Sidi Bel Abbès sur l’importance du rôle des gestionnaires et des professionnels du secteur de la santé dans l’amélioration du service public.

Présidant une rencontre d’évaluation du secteur de la santé de onze wilayas de l’Ouest et du Sud-Ouest du pays, le ministre a rappelé l’impact du gestionnaire dans le bon fonctionnement de l’établissement hospitalier, soulignant que celui-ci doit veiller sur la bonne prise en charge du malade en terme de disponibilité du médecin et des médicaments.

Dans ce contexte, Abdelmalek Boudiaf a insisté sur la nécessité de changer les mentalités dans la gestion des établissements hospitaliers en vue d’atteindre des objectifs d’efficacité du système de santé par une évaluation du travail et du rendement.

Ces objectifs, a-t-il soutenu, doivent concrétiser efficacement les efforts déployés par l’Etat en vue de réhabiliter et accompagner le secteur. Il a estimé que le nouveau code de la santé relancera le système sanitaire tout en préservant le droit à la gratuité des soins.

Le ministre a appelé les gestionnaires et les cadres du secteur des wilayas de l’Ouest et Sud-Ouest à élaborer des programmes d’action prenant en définissant les priorités pour concrétiser les objectifs généraux du système de santé. Il s’agira d’exploiter les moyens disponibles et d’opérer une complémentarité réelle entre les secteurs public et privé assurant une prise en charge optimale des malades là où ils se trouvent.

Par ailleurs, le ministre a appelé à recourir dès l’année 2017 à un système d’information hospitalier reposant sur l’informatique pour relever le challenge de la modernisation de la gestion, de la rationalisation de l’acte sanitaire et de la maitrise des technologies modernes. Dans ce contexte, il a proposé l’organisation de sessions de formation au profit des professionnels du secteur.

M. Boudiaf a ensuite abordé plusieurs axes liés à l’accueil, à la prise en charge, aux consultations extérieures, à la permanence médicale spécialisée, mettant l’accent sur la nécessité de former des professionnels pour l’accueil des malades et leur orientation.

Il a également suggéré à ce que certaines consultations soient assurées au niveau des établissements hospitaliers pour réduire la tension sur les centres hospitalo-universitaires et afin que ces derniers se consacrent plus à la recherche scientifique et cognitive.

Après avoir suivi une projection vidéo d’une intervention chirurgicale effectuée à Saïda par un staff médical relevant du CHU de Sidi Bel Abbès, le ministre a insisté sur l’importance du jumelage entre établissements de la santé. Cette démarche a contribué efficacement à prendre en charge localement des actes médicaux et à faire éviter aux malades des déplacements vers d’autres CHU du pays.

Les travaux de la rencontre régionale se poursuivent par des interventions d’évaluation des activités de la santé dans lesquelles la nécessité de mettre en place des canaux de communication entre les acteurs du secteur a été soulignée dans le but d’atteindre la performance dans l’exercice des activités sanitaires.

APS Jeudi, 24 Novembre 2016 14:59