Mise en garde contre l’obésité comme facteur de risque du cancer du sein

ORAN - Des spécialistes ont mis en garde, jeudi à Oran, contre l’obésité touchant de plus en plus de femmes algériennes et qui double le risque de contracter le cancer du sein.

Lors d’une journée d’étude et de sensibilisation sur le cancer du sein, organisée par l’Etablissement hospitalo-universitaire (EHU) d’Oran dans le cadre du mois de prévention du cancer du sein "Octobre Rose", plusieurs spécialistes ont mis en garde contre le risque du cancer chez la femme obèse.

Pr Belkacem Chafi, chef du pôle Mère-enfant a affirmé que le surpoids représente un facteur de risque du cancer du sein chez la femme, soulignant que l’obésité ajoutée à la ménopause multiplie le risque du cancer du sein par sept.

Selon lui, "il faut agir plus dans l’information et la sensibilisation pour le dépistage précoce avant qu’il ne soit trop tard, "adopter un style de vie basé sur l’activité physique et un régime alimentaire pauvre en sucres et graisses pourrait aider mais le plus important est de se dépister le plus précocement possible", a insisté le spécialiste. Pr Terki Khadidja du service d’épidémiologie et médecine préventive de l"EHUO a soutenu, pour sa part, que ce facteur de risque concerne plusieurs cancers dont ceux de l’œsophage, du colon-rectum, du pancréas, du foie, du rein, de la vésicule biliaire et du sein après la ménopause.

Il faut éveiller la volonté et la conscience chez la femme en surpoids, même avant la ménopause pour adopter un autre style de vie et d’alimentation, a-t-elle conseillé.

En référence au registre régional du cancer, plus de 7.927 de cas de cancers ont été recensés en 2017 dans 14 wilayas de l’Ouest et du Sud-ouest du pays. Oran occupe la première place avec près de 1.860 cas confirmés dont 560 cancer du sein.

Cette pathologie représente près de 52% des cancers chez la femme. En outre, les chiffres de ce registre montrent également une augmentation du taux du cancer du poumon et des branches chez la femme à Oran essentiellement et dans d’autres wilayas qui serait du au fait que des femmes fument aussi bien la cigarette que la chicha". Une autre conférence intitulée "comment traiter un cancer du sein" a été animée lors de cette journée dédiée spécialement au personnel de la santé et des paramédicaux.

Lors des débats, les interventions ont abordé notamment les attitudes à adopter en cas de tumeurs bénignes ou de kystes mammaires et les traitements les plus fiables en Algérie.

Mots clés : Santé Cancer SECONDAIRE_SCIENCETECH

APS : 24/10/2019