Ouverture à l’EHU d’Oran du premier service algérien des complications tensiologiques

ORAN - La prise en charge des patients souffrant de complications tensiologiques a été consolidée, dimanche après-midi par l’inauguration d’un service spécifique à l’Etablissement hospitalier universitaire "1er Novembre" d’Oran (EHUO), une première à l’échelle nationale et africaine selon le directeur général de cette structure de santé publique.

"Ce nouveau service est dédié aux pathologies de l’hypertension artérielle (HTA) qui posent le plus de problèmes en termes de diagnostic et de thérapeutique", a précisé le Dr Mohamed Mansouri dans une déclaration à la presse en marge de la cérémonie d’ouverture.

Une équipe pluridisciplinaire est déjà mobilisée dans le cadre de cette initiative visant à "mieux cerner les complications inhérentes à l’HTA, comme les accidents vasculaires cérébraux (AVC)", a-t-il fait savoir.

"Cette nouvelle unité n’est pas destinée aux consultations classiques qui s’effectuent déjà dans d’autres structures", a tenu à indiquer le DG de l’EHUO, expliquant que "ce service se penchera exclusivement sur les cas d’HTA au niveau régional, voire national, qui n’ont pas trouvé de solution diagnostique ou thérapeutique".

Une enveloppe budgétaire de 150 millions de dinars sera consacrée, selon le responsable, à l’équipement de ce service en moyens supplémentaires d’investigation réunissant cinq spécialités, à savoir la néphrologie, la cardiologie, l’endocrinologie, la médecine interne et la biologie.

Un programme de formation complémentaire est également prévu dans des hôpitaux étrangers partenaires au profit de l’équipe médicale et paramédicale afin de donner "un maximum d’efficience à la mission de ces compétences", fait valoir le Dr Mansouri.

Une autre unité, spécialisée en endocrinologie, a été également inaugurée au niveau de l’EHUO, portant à 44 le nombre total de services opérationnels au niveau de cet hôpital.

"Le service d’endocrinologie permettra de lancer les investigations nécessaires pour poser les diagnostics dans certaines pathologies lourdes, dont la stérilité féminine et des maladies cancéreuses affectant des organes ou glandes comme les surrénales, la thyroïde et la parathyroïde", a-t-il souligné.

D’autres actions allant dans le sens de la vocation de l’EHUO dans ses missions de soins de haut niveau, d’enseignement et de recherche, sont inscrites à court terme, a affirmé le DG de l’EHUO.

Il a annoncé dans ce contexte la prochaine ouverture d’un 45e service, intitulé "Cœur et métabolisme", ainsi que la poursuite des opérations chirurgicales initiées avec succès dans cet établissement, à l’image de celles réalisées au profit de patients souffrant de malformations de la paroi thoracique et de la colonne vertébrale. (APS) dimanche 26 janvier 2014 17 : 43