Pas de lien de causalité entre le stress et le cancer

COPENHAGUE - Une étude danoise a révélé qu’il n’y a pas de lien de causalité entre le stress et le cancer, selon la presse locale

L’étude confirme ainsi des recherches scientifiques qui contestent les théories répandues qui désignent le stress comme un facteur déclenchant ou aggravant le cancer.

Les conclusions de l’étude émanent d’une analyse comparative des données de 1300 prisonniers danois ayant survécu aux camps allemands pendant la deuxième guerre mondiale et les décès liés au cancer dans le pays scandinave depuis 1943, explique la Société danoise du cancer citée dans la presse locale.

"Nous n’avons pas trouvé de corrélation claire entre le stress et les différents types de cancer", soutient Maja Halgren Olsen du Centre de recherche sur le cancer relevant de la "Danish Cancer Society" qui a comparé aussi les taux de prévalence du cancer et de mortalité chez les anciens prisonniers, soumis à une "énorme pression psychologique", et le reste de la population.

"Il n’y a pas eu de lien même pour des cancers liés aux systèmes immunitaire et hormonal, tels que le cancer de la prostate et la leucémie perçus comme ayant un rapport avec le stress", ajoute-t-elle.

L’étude a révélé une plus grande prévalence de cancer chez les anciens prisonniers, un facteur attribué par les chercheurs non pas au niveau élevé du stress, mais plutôt aux effets notamment du tabagisme, une cause scientifiquement prouvée de cette maladie complexe.

aps jeudi, 06 novembre 2014 10:56