Renforcer les prestations de santé au Sud par des praticiens spécialistes (ministre)

OUARGLA- Le renforcement des prestations de santé, en spécialistes, dans les régions du Sud, vise à la fois à promouvoir ces prestations et à répondre aux attentes du citoyen, a indiqué, samedi à Ouargla, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf.

OUARGLA- Le renforcement des prestations de santé, en spécialistes, dans les régions du Sud, vise à la fois à promouvoir ces prestations et à répondre aux attentes du citoyen, a indiqué, samedi à Ouargla, le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, M. Abdelmalek Boudiaf.

S’exprimant lors d’une rencontre régionale des directeurs de la santé et des établissements publics hospitaliers de 10 wilayas du Sud en plus de celle de M’sila, le ministre a affirmé que "les citoyens du Sud percevront, dès l’année prochaine, une nette amélioration des prestations de santé, avec le renfort des hôpitaux de ces régions en praticiens spécialistes".

M.Boudiaf a révélé, à ce propos, que les contraintes qui décourageaient les spécialistes du nord à aller exercer dans le Sud, "ont été surmontées" avec la mesure adoptée, en coordination avec les walis, et visant à mettre des logements équipés à la disposition de ces praticiens, en plus de dégager les postes budgétaires nécessaires.

"Quelque 4.500 postes budgétaires sont disponibles actuellement au niveau du ministère, des anciens postes en fait qu’il appartient de réactiver", a-t-il ajouté à ce propos.

Concernant la couverture en produits médicamenteux, le ministre a annoncé la mise en place prochaine d’un nouveau système relatif à la prise en charge des besoins en médicaments, sérums et vaccins, précisant, à ce sujet, que "ces produits sont disponibles et que le problème réside dans les modes d’organisation et de gestion".

Sur un autre registre, M.Abdelmalek a insisté sur l’hygiène des hôpitaux et leur sécurisation, appelant, à ce titre, les parties concernées à "agir sur le comportement des visiteurs de malades dans les hôpitaux en fixant des horaires de visite précis, dans le souci de veiller au repos des malades". Il a annoncé, en outre, un programme, à lancer dès l’année prochaine, pour la formation continue des cadres exerçant dans le secteur, dans l’objectif d’améliorer les prestations offertes au citoyen.

Les travaux de la rencontre régionale se sont poursuivis par la constitution de 5 ateliers pour débattre et enrichir les thèmes relatifs aux volets du médicament, des urgences, de l’hygiène dans les hôpitaux, l’accueil et l’orientation, ainsi que l’humanisation du secteur.

En marge de cette rencontre, le ministre de la Santé a lancé un projet de centre de transfusion sanguine et inspecté le terrain d’assiette du projet du futur centre hospitalier universitaire d’Ouargla.

M.Abdelmalek Boudiaf a également visité, au chef lieu de wilaya d’Ouargla, l’institut national supérieur de formation paramédicale, ainsi que la clinique ophtalmologique et le centre de diagnostic médical. (APS) samedi 30 novembre 2013 15 : 44