Santé : 21% des femmes âgées de 50 ans et plus souffrent de gonarthrose

ALGER- La rhumatologue Pr Chafika Houichate a déclaré que 21% des femmes âgées de 50 ans et plus souffrent de la gonarthrose. Citant une étude réalisée sur un échantillon de 400 femmes âgées de 50 ans et plus présentée vendredi à Alger à l’occasion du 9ème congrès de la société algérienne de rhumatologie, le Pr Houichate a indiqué que 21% des femmes étudiées souffrent de la gonarthrose.

L’étude sur la gonarthrose et l’arthrose digitale a été réalisée en 2012 par une équipe médicale spécialisée à l’hopital de Douera (Ouest d’Alger) en collaboration avec l’office national des statistiques.

Selon l’étude, cette maladie qui progresse avec l’âge developpe des complications jusqu’à atteindre l’incapacité fonctionnelle si elle n’est pas prise en charge de manière précoce.

La moyenne d’âge des femmes souffrant de ces complications est de 61 ans, indique l’étude qui précise que les deux tiers des femmes en question ont moins de 70 ans.

Selon l’étude, 31,7% des 400 femmes sur lesquelles s’est fondée l’étude souffrent de l’arthrose digitale, précisant que dans 48% des cas la maladie existe chez les mères ou les soeurs des patientes.

Les taux d’atteinte de la gonarthrose et de l’arthrose digitale en Algérie est proche, selon l’étude, de celui constaté dans le continent européen.

Le Pr Houichate a appelé, à cette occasion, au renforcement de cette étude par d’autres études nationales pour un véritable diagnostic de la maladie au niveau national.

Une grande proportion de femmes que l’étude a englobées, a poursuivi l’étude, présentent d’autres maladies comme l’hypertension artérielle, la dyslépidémie et le diabète. (APS) vendredi 11 octobre 2013 17 : 27