Secteur de la santé : encourager le privé en tant que secteur complémentaire du public

OUARGLA - Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, a affirmé, lundi à Ouargla, que l’Etat encourageait l’investissement privé dans le secteur de la santé, en tant que secteur complémentaire du service public.

"L’Etat encourage l’investissement privé dans le secteur de la santé, car il vient en complément des prestations médicales assurées par le secteur public, et constitue un acquis pour l’Algérie, dans la mesure où il promeut le service public visant l’amélioration du cadre de vie du citoyen", a indiqué le ministre, lors de son inspection de structures de la santé, au deuxième jour de sa visite de travail dans cette wilaya.

M.Boudiaf a, dans ce cadre, insisté sur la nécessité de "réglementer" les activités des structures médicales privées, au même titre que celles du secteur public, en vue, a-t-il dit, d’éviter que "les activités des cliniques et hôpitaux ne revêtent un caractère uniquement commercial, au détriment de la santé du patient".

Les opérateurs privés dans le secteur de la santé sont appelés à réfléchir à l’intégration de services des urgences au niveau de leurs structures médicales, afin d’assurer un service médical "de qualité" au citoyen, a-t-il ajouté.

"La formation des personnels du secteur de la santé, corps d’administration, paramédical et médical, se poursuit", a souligné le ministre, ajoutant que les responsables du secteur s’emploient à l’encouragement de la formation continue, à la faveur de l’organisation de rencontres scientifiques et de journées d’études.

Au deuxième jour de sa visite de travail, le ministre de la santé s’est enquis, au chef lieu de wilaya, des activités de l’établissement hospitalier ‘‘Mère-Enfant’’ de la cité Sidi Abdelkader, avant de se rendre, dans la daïra d’El-Hedjira (80 km d’Ouargla), ou il a inspecté le chantier de l’hôpital "60 lits", devant être réceptionné prochainement, selon les responsables du secteur.

Il a ensuite procédé au lancement d’un projet d’hôpital de 60 lits, s’étendant sur une superficie de 8.300 m2, dansa la localité d’El-B’hour, commune de Témacine.

Le ministre de la Santé a clôturé sa tournée dans la daira de Touggourt, par l’inauguration d’un service d’assistance médicale d’urgences (SAMU) et l’inspection du projet de réalisation d’un hôpital de 240 lits, actuellement à 70% de réalisation par une entreprise chinoise, a-t-on expliqué à la délégation ministérielle.

APS