Surdité : 800 enfants naissent sourds annuellement en Algérie

ALGER - Environ 800 enfants naissent sourds annuellement en Algérie et nécessitent un implant cochléaire, a indiqué, dimanche à Alger, le Pr Djamel Djenaoui, chef de service oto-rhino-laryngologie (ORL), au CHU Mustapha Pacha.

ALGER - Environ 800 enfants naissent sourds annuellement en Algérie et nécessitent un implant cochléaire, a indiqué, dimanche à Alger, le Pr Djamel Djenaoui, chef de service oto-rhino-laryngologie (ORL), au CHU Mustapha Pacha.

"Sur un million de naissances par an, 800 nouveaux nés souffrent de surdité et nécessitent des opérations chirurgicales pour des implants cochléaires", a précisé le Pr Djenaoui, lors d’une conférence-débat, organisée au siège du quotidien DK-News.

Sur les 800 enfants malentendants uniquement 400 d’entre eux sont implantés annuellement, a ajouté le Pr Djenaoui qui est aussi président de la Société algérienne d’ORL.

Le Pr Djenaoui a imputé cette insuffisance aux manques de diagnostics précoces, à l’insuffisance des moyens et au peu de formation des chirurgiens ORL et des audioprothésistes.

L’intervenant a appelé à ce sujet à former davantage de spécialistes en ORL et à une meilleure répartition de ces médecins à travers le pays.

Il a aussi suggéré l’organisation de campagnes de dépistage et de sensibilisation dans les services de néonatalogie et dans les établissements scolaires pour détecter les cas de surdimutités chez les plus jeunes.

S’agissant des causes de la surdité, le spécialiste a évoqué les causes génétiques liées aux mariages consanguins, les infections diverses chez la femme enceinte et le nouveau-né et les traumatismes à la naissance.

Les symptômes de la surdité sont principalement l’absence d’interactivité du bébé avec sa mère, le peu de réactions de l’enfant aux bruits multiples et les difficultés du langage.

Chez les enfants scolarisés, cette maladie se manifeste par une chute dans les résultats scolaires et les difficultés de compréhension.

Le Pr Djenaoui a souligné que la surdité n’était pas une fatalité et que les personnes souffrant de déficience de l’audition peuvent mener une vie normale grâce aux prothèses auditives ou aux implants en cas de surdité importante.

Par ailleurs, le spécialiste en ORL a mis l’accent sur les dangers potentiels que peuvent représenter les téléphones portables, notamment chez les plus jeunes.

Il a recommandé d’utiliser ces appareils que lorsque c’est nécessaire, de recourir aux écouteurs et de baisser le volume.

Le même spécialiste a aussi conseillé d’éviter les endroits trop bruyants (mariages, fêtes et concerts) et de consulter un spécialiste en cas de symptômes persistants (maux de tête, douleurs à l’oreille, saignements et autres). Il a rappelé à ce sujet que le diagnostic précoce des surdités et des

autres affections de l’oreille permet d’intervenir aux moments opportuns et d’éviter les traitements lourds. aps Dimanche, 23 Février 2014 14:20