Tic et santé

Les technologies de l’information autour du Machine To Machine et du cloud computing, associées au très haut débit sans fil et filaire et aux autres technologies de captures sont-elles aujourd’hui suffisantes pour répondre aux nouveaux usages dans le domaine de la santé ? Probablement, dans la mesure où cela devient une nécessité dans un contexte de vieillissement de la population et donc d’augmentation de la durée des soins.

Dans un avenir proche, grâce aux réseaux à très haut débit et aux microsystèmes de surveillance, l’analyse et le diagnostic à distance pourront être intégrés dans tout notre environnement (maison, mobile, vêtement). La télémédecine et la télésanté vont devenir les moteurs d’une véritable révolution socioculturelle. Les perspectives liées à l’allongement de la durée de vie en seront totalement modifiées. Imaginez une montre capable de surveiller notre coeur et de détecter les premiers signes d’alertes six mois à l’avance... Grâce à toutes ces évolutions, il y aura bientôt des personnes hospitalisées qui seront suivies chez elles. On ne fera bientôt plus la distinction entre les meilleurs centres de soins de la capitale et les petits hôpitaux de province. Un hôpital sans murs en quelque sorte. L’ensemble du corps médical sera bientôt connecté, les ressources et les connaissances seront partagées. Dans les usages, le potentiel d’Internet est encore faiblement utilisé par les médecins. Si la plupart d’entre eux utilisent le Web pour s’informer individuellement, le partage d’informations en réseau qu’il permet émerge plus difficilement. Il constitue néanmoins un outil indispensable pour adapter la médecine aux nécessités de son époque. De fait, les technologies de l’information peuvent apporter des réponses à quatre enjeux de taille :
-  Un enjeu relationnel pour de nouveaux rapports entre patient et médecins,p artage de données médicales entre professionnels de santé, coordination des soins.
- Un enjeu démographique pour la gestion des maladies chroniques et de la dépendance.
- Un enjeu économique pour contribuerà la performance des soins et au retour à l’équilibre des établissements de santé.
- Un enjeu scientifique et médical pour la médecine collaborative, la télémédecineet l’e-santé. Souvenons-nous du célèbre sermentd’Hippocrate qui invite le médecin à exercer son métier avec la meilleure connaissance des technologies de son temps… Aujourd’hui tout reste à faire. Il s’agitd’initier et/ou de poursuivre les chantiers de définition du cadre réglementaire et d’équipement des structures de soins, tout en préparant les patients et les professionnels de santé à une véritable révolution. Tout est prêt et les gouvernements sont impatients de franchir ce cap qui profitera sans aucun doute à tout le monde.