Une stricte hygiène de vie pour lutter contre les complications du diabète (spécialistes)

ALGER - Des médecins spécialistes ont assuré, samedi à Alger, que les diabétiques pouvaient éviter les complications de leur maladie et de mener une vie ordinaire pour peu qu’ils s’obligent au traitement, à des contrôles médicaux périodiques et une stricte hygiène de vie.

"Les diabétiques peuvent vivre normalement en prenant certaines précautions pour éviter des complications", se sont accordés à dire des médecins spécialistes, lors d’une journée de sensibilisation organisée par l’Association des diabétiques de Bologhine, à l’occasion de la journée mondiale du diabète.

En plus du traitement qu’il faut suivre obligatoirement, le patient doit faire des dépistages annuels (les yeux, les reins, le coeur), et s’obliger à une hygiène de vie stricte pour éviter toute complication, a conseillé le Dr Ouarda Brik lors de cette rencontre tenue à la salle Atlas de Bab El Oued en présence de malades et de leurs familles.

Pour le Dr Brik, les complications du diabète peuvent provoquer notamment des accidents cardio-vasculaires (AVC), des insuffisances rénales aigues ou la cécité (perte de vue) que seuls un traitement régulier, le contrôle, le sport et une alimentation équilibrée pourraient prévenir.

Dans une communication sur la cécité, comme complication possible du diabète, le Dr Houda Zoughilech a attiré l’attention de l’assistance sur le fait que "le diabète peut affecter les yeux sans que le patient ne se rende compte dans l’immédiat".

"Le diabète peut provoquer même la cécité. La seule façon d’éviter ces complications, c’est le dépistage. Il faut faire un examen ophtalmologique au moins une fois par année", a-t-elle conseillé. Selon le Dr Souad Brahimi, le diabète peut être aussi à l’origine d’une insuffisance rénale aigue.

"La maladie est impossible à prévoir sans dépistage. Le patient ne ressent rien, aucune douleur, avant le stade finale de la maladie qui le conduit directement à se faire dialyser", a-t-elle prévenu.

Pour prévenir ces complications, les intervenants ont conseillé une alimentation équilibrée (à base de fruits et légumes), une fréquente activité physique (sport) tout en évitant les facteurs aggravant comme la cigarette et la prise de poids (l’obésité).

Agréée en mars 2011, l’Association des diabétiques de Bologhine compte 350 membres et se propose, selon sa présidente le Dr Noura Marniche-Sollah, d’accompagner les diabétiques et d’améliorer leur prise en charge. (APS) samedi 9 novembre 2013 16 : 01